Informations & actualité sur Divonne-les-bains

La blague du millionnaire ou le test d’amitié

C’est devant le casino de Divonne-les-bains que la « nouvelle » a d’abord été immortalisée. Le nyonnais Nono, employé à la Poste, a été pris en photo avec un chèque d’un million d’euros. Sourire aux lèvres et décor digne du tapis rouge, cet homme paraît être un heureux jeune millionnaire. Et pourtant…

Une farce assez originale

Toute cette richesse exhibée sur les réseaux sociaux n’était qu’une farce. De bon ou mauvais goût ? En tout cas elle donne à réfléchir. Au casino de Divonne, ce chèque en carton existe bel et bien, et il est là pour les selfies, raconte une employée du Casino dans le journal 20 minutes. Le Suisse en a profité pour tendre une embuscade à ses « amis » des réseaux sociaux, et en particulier sur Facebook, ou pendant quelques jours il a posté des statuts de nouveau riche, dans le but d’allécher ses amis.

Une dénonciation des apparences sur les réseaux sociaux

Nono est même allé vraiment très loin. Effectivement, la diffusion de cette photo ainsi que de nombreux commentaires concernant sa récente fortune lui ont valu de pouvoir…. Tester l’honnêteté de ses amis, observer le changement des comportements envers lui, et pour finir conter son histoire et sa morale au travers d’une chanson de rap, car le postier verse aussi dans la rime contemporaine. Il déclare ainsi dans un journal que son message vise les jeunes et qu’il souhaite montrer qu’une apparente opulence peut cacher quelque chose de bien plus simple, et que probablement nous serions leurrés sans cesse par les apparences exposées sur les réseaux sociaux.

Faire le tri dans ses amis

Nono (ou Smail Mabrouk) a gagné finalement un pari plus humain, celui de pouvoir trier ses relations sociales. L’homme a reçu à la suite de ses publications des dizaines de messages « bienveillants ». Le postier a quand même poussé l’histoire assez en profondeur, puisqu’en plus de cette photo il est allé jusqu’à s’exhiber avec des objets de valeur dont il n’a jamais été le détenteur mais qu’il avait emprunté à un ami, afin d’appuyer son faux statut de nouveau riche. De nombreux « amis » sont ainsi tombés dans le panneau. Grâce à cette expérience pour le moins amusante, peut-être Nono a pu profiter de ce coup de pub ? Publiant sur Facebook un ultime commentaire : « Merci à ceux qui ont joué le jeu les amis etc les autres je me suis bien éclaté », mettant ainsi terme à la blague. Le rideau tombe mais la morale de l’histoire est claire : il ne faut pas se fier aux apparences, et Nono compte bien le chanter au travers d’un album de rap.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *