Informations & actualité sur Divonne-les-bains

Plus de précision sur notre eau minérale

Le commerce de l’eau, un bien qui nous est nécessaire à tous, connaît une progression, à laquelle s’ajoute une baisse des ventes de soda et autres boissons sucrées, délaissées par des consommateurs de plus en plus avertis et soucieux de la qualité des produits qui constituent leur alimentation. Avec la découverte de nouvelles sources, ce sont bientôt de nouvelles marques d’eau qui vont garnir les tables et faire leur entrée sur le marché, dont celle qui se situe à Divonne-les-Bains.

La découverte de nouvelles sources

Une nouvelle eau en provenance du sud de la France, au nord de Toulon, plus précisément, sera bientôt commercialisée. La Sainte-Baume, comme l’ont baptisée les habitants de la région, n’est plus qu’à quelques autorisations de la mise sur le marché. Mais, sur le marché de l’eau, Divonne-les-Bains n’est pas en reste, avec un projet à 20 millions d’euros, soutenu par deux investisseurs privés, et qui vise une production de 400000 bouteilles par an d’ici 2020, grâce à la source qui débite, par heure, 80 mètres cubes d’eau d’une grande pureté.

Une production dans le respect de l’environnement

Il serait en effet dommage de commercialiser une eau pure tout en polluant l’environnement. C’est pourquoi le projet est abordé dans le respect de la nature et la plus grande attention sera apportée aux moyens industriels mis en oeuvre, comme le précise Patrick Sabaté, président de la société Andrénius et l’un des investisseurs du projet : « Nous avons envisagé une approche industrielle et commerciale très militante dans le domaine de l’économie durable et de la protection de l’environnement ». Pour préserver la pureté de l’eau, elle sera mise en bouteille directement, sans subir aucun traitement.

Le marché suisse en ligne de mire

Qui dit faible distance dit peu de transport. Vendre près du lieu de production reste le meilleur moyen de vendre à moindre coût, tout en réduisant la pollution générée par le transport de marchandises. C’est pourquoi, par sa proximité géographique, la Suisse représente un marché potentiel intéressant. La faible distance qui sépare Divonne-les-Bains de Genève facilite grandement les démarches et les transactions. Nul doute que les investisseurs n’auront aucun mal à trouver des interlocuteurs sur place. Entre la différence de législation et de fiscalisation, trouver un avocat à Genève sera une nécessité sans pour autant être une difficulté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *