Informations & actualité sur Divonne-les-bains

Piste cyclable : la boucle bientôt bouclée

C’est le 7 juillet de cette année que les conseils municipaux des deux villes de Divonne et de Grilly ont approuvé une convention pour la création d’une commande groupée dans le but de faire goudronner la piste cyclable en cours de construction entre les deux municipalités. Cette nouvelle voie reliera l’école d’Arbère à Grilly et la commune de Divonne. Les travaux ne devraient pas durer trop longtemps car ils consistent principalement en du goudronnage.

Le long de la voie ferrée

Cette nouvelle piste cyclable suit l’ancienne voie ferrée, maintenant désaffectée, et traverse le quartier d’Arbère jusqu’à son école pour rejoindre la commune de Divonne. Elle part en effet du boulevard des Epinettes pour longer le chemin Jacques Belay avant de se terminer derrière la mairie de Grilly.

Il a d’abord fallu négocier avec la SNCF, propriétaire des voies, afin d’obtenir l’autorisation de réhabiliter les lieux. Des représentants venus de Lyon avait fait le déplacement et avaient effectivement reconnu l’état inutilisable de la voie ferrée. Toutefois, l’autorisation a été donnée pour réhabiliter la voie sans toucher aux rails ni à l’assise, au cas où la SNCF souhaiterait rénover cette portion de leur réseau dans le futur.

Les habitants mettent la main à la pâte

Une fois les autorisations obtenues, la commune avait démarré le défrichage, et ce grâce à l’aide de ses propres habitants. Ceux-ci avaient en effet été mobilisés pour des séances de débroussaillage sur les 900 mètres de parcours de ce tronçon. La maire de l’époque, Judith Hébert, se félicitait du « lien créé entre les habitants de la commune ».

Certains affouagistes étaient même venus apporter leur aide volontairement afin d’accélérer le processus, et les parents des élèves qui ont profité les premiers de cette piste cyclable ont salué avec grand plaisir l’opportunité de se retrouver autour d’un chantier commun.

Une opération partagée entre les deux communes

Suite au défrichage, il a fallu remblayer. La SNCF, qui a profité du nettoyage réalisé par la ville, a offert de fournir le tout-venant nécessaire aux travaux, provenant de ses chantiers en Suisse. Le passage en douane implique donc un contrôle minutieux assurant que le matériau n’est pas pollué.

Et c’est donc ce 7 juillet que les deux communes se sont mises en accord pour goudronner la piste, et ce après un délai de 6 à 8 mois le temps que le tout-venant se tasse. En attendant, c’est la commune de Divonne qui a été chargée de lancer les consultation et comparer les offres du marché du goudron.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *